Comment la marketplace Amazon trompe ses clients !

Comment la marketplace Amazon trompe ses clients !

3.77 votes


Vous l’aurez tous remarqué, Amazon est devenu un point d’entrée incontournable des actes d’achat sur Internet. Cette place de marché est le leader mondial de la vente en ligne, que ce soit en vendant directement des produits ou en proposant les produits provenant des catalogues d’autres ecommerçants. Sa position oblige pratiquement tous les sites e-commerce de France à passer par lui pour être sure de ne pas rater des ventes.

Amazon fait le bonheur des clients qui commencent leur recherche de produits en l’utilisant et ce bien souvent avant une recherche sur Google. À cela plusieurs raisons :

  • Le choix impressionnant de produits.
  • La facilité d’accès à tous les produits : pas besoin de passer de site en site ou d’ouvrir plusieurs fenêtres du navigateur pour comparer.
  • Un outil de comparaison des prix simple et efficace.
  • Une assurance en cas de problèmes, Amazon étant un tiers de confiance intraitable avec les ecommerçants.
  • Et enfin, la possibilité d’acheter en « un click » sans avoir à ressaisir quoi que ce soit de plus.

Tout ceci est aussi simple, que l’on utilise un navigateur web ou l’application dédiée. Amazon est la Marketplace incontournable (hors Chine).

Avec de tels avantages certains vont me dire : « alors tu râles pourquoi ? »

Faisons ensemble le chemin d’un achat ensemble et voyons où Amazon « trompe » ses clients et fais tourner en bourrique ses ecommerçants.

Sur la fiche produit

Ce que propose Amazon sur une fiche produit c’est en général la meilleure offre : prix de vente + frais de port.

Seuls quelques clients avisés iront voir du côté de la zone « autres vendeurs sur Amazon » pour connaître l’ensemble des offres pour un même produit.

On remarque aussi que c’est au client d’aller à la pêche aux informations sur le vendeur, elles n’apparaissent pas sur la fiche produit.

A propos des avis

Jusque là rien de très grave, c’est maintenant que cela devient intéressant.

Comme vous pouvez le voir sur la fiche produit de cette place de marché, il y a des commentaires et des avis clients. Là-dessus Amazon semble « transparent ». Les commentaires produits sont liés aux produits et les commentaires vendeurs liés aux vendeurs.

Le problème c’est qu’une même fiche produit pouvant supporter plusieurs vendeurs, les commentaires sur cette fiche seront proposés sans aucune référence au vendeur (contrairement à Priceminister par exemple). Et c’est là qu’il y a tromperie. Impossible de savoir quel est le vendeur responsable des mauvais ou des bons commentaires des clients.

 

Explications

Pour bien le comprendre, voici un exemple :

  • Un vendeur « A » crée une nouvelle fiche produit sur Amazon, elle est bien faite, et génère des ventes.
  • Pendant quelques mois, ce vendeur « A » est seul sur cette fiche, les commentaires sur le produit sont bons.
  • Puis arrive un concurrent, le vendeur « B » qui, en utilisant l’EAN du produit, vient jouer les « coucous » et utilise la fiche du vendeur « A ».
  • Ce concurrent met en place une règle qui le rend toujours moins cher sur ce produit que le vendeur « A » et récupère ainsi tous les clients pour ce produit.
  • Ce vendeur « B » n’est malheureusement pas sérieux sur la vente, il y a des problèmes de qualité, de livraison et de SAV. Tout ceci ne devrait impacter que le vendeur « B », mais comme bien souvent les clients ne font pas la différence entre un commentaire vendeur et un avis produit. Ce produit devient moins bien noté, des avis défavorables sont ajoutés, et les ventes baissent ce qui impacte tous les vendeurs.
  • Si le vendeur « A » est spécialisé dans ce type de produits il a tout perdu : sa fiche produit devenue « pourrie » par les avis des clients mécontents du vendeur « B » et les ventes.
  • Si le vendeur « B » vend d’autres produits et n’a un problème que sur certaines fiches où il fait le « coucou » ce n’est pas grave pour lui, sa note générale sur Amazon ne sera pas trop impactée.

On vient de voir comment Amazon « trompe » ses clients en donnant des avis non liés aux vendeurs.

 

Quelques conseils

Il est actuellement impossible pour un client sur Amazon de savoir vers quel vendeur se tourner pour être sur de la qualité du service (livraison, sav, …) sur une fiche multivendeur !

Cette faille dans l’interface de ce géant du ecommerce est-elle faite de façon réfléchie ? Je n’en sais rien. Est-ce une arnaque volontaire, je ne le pense pas.

Par contre voici le conseil que je donne à tous les clients :

Quand vous mettez en ligne un avis sur un produit ajoutez toujours de quel vendeur il s’agit, cela forcera peut-être Amazon à modifier les choses en ajoutant pour chaque avis le nom du vendeur.

Ce conseil servira aussi les ecommerçants sérieux.

Une autre solution pour les ecommerçants est de se tourner vers d’autres marketplace disposant de la règle : « une fiche produit par ecommerçant » ou qui ont fait le choix de bien relier les avis produits et les vendeurs, ce qui évite ce genre de tromperie.

Résumé
Comment la marketplace Amazon trompe ses clients !
Titre
Comment la marketplace Amazon trompe ses clients !
Auteur
Editeur
Blackchili
Logo

60 Commentaires

  1. COLLOT says:

    On m’avait prévenu. vendre sur amazon c’était compliqué. Mais j’ai tenté l’expérience. Tout ce passe bien le 1er mois. Mon chiffre décolle. Mais voila tellement bien qu’au début de ce mois. On me demande des justificatifs supplémentaire. Tout ce qui a de plus normale sauf que le lendemain alors que l’on ne m’a pas donné d’échéance pour fournir ces pièces, mon compte vendeur est bloquer et mes produits retirer de la vente. Je n’ai reçu aucun messages ou appels pour me prévenir. Que fais je? Dans le mille, je fourni les pièces demandées moins d’une heure après mettre aperçu de cette fermeture.aujourd’hui soit 3 jours après, mon compte est toujours fermé (j’ai quand été jusqu’à leur donné un justificatif de mon adresse de domicile) c’est en français , il ne doivent surement pas le comprendre car 3 jours pour valider une adresse, c’est un peu long. au final, 6000€ de perte de CA et ils en n’ont rien à foutre. conclusion, je vais aller faire mon business chez leurs concurrents. Amazon, j’ai goutté et goût en bouche est très amer.
    Ce sera sans moi. Fuyez cette multinational qui prend les vendeurs pour des vaches à lait et uniquement cela.
    Franck

    • Régis CHOURAQUI says:

      Bonjour Franck,

      Je te remercie pour ton témoignage, heureusement tous les ecommerçants ne sont pas victimes de ces problèmes avec Amazon, cependant je confirme que ton cas n’est pas isolé. Il est important de le dire : Amazon est toujours du côté des acheteurs (c’est son revenu). Les règles strictes imposées aux ecommerçants sont normalement là pour protéger les acheteurs, mais appliquer de cette façon elles font assez régulièrement des victimes parmi les ecommerçants. Malheureusement il n’existe pas de recours efficace, d’ailleurs si une personne dispose d’une expérience similaire ou désire témoigner je l’invite à le faire ici.

    • TITOF says:

      Il n’y a pas que sur Amazon, les autres sites font la même chose.Sur Ebay une nouvelle tromperie, lorsque vous regardez où est le produit que vous convoiter souvent vous le trouvez en France. Là vous êtes rassuré et vous croyez avoir un vendeur qui sera fiable. Malheureusement certains Chinois ont trouvé la parade il stock le matériel en région Parisienne, là un pseudo vendeur met ses produits sur Ebay en inscrivant que l’objet est par exemple à Clermont-Ferrand. Et vous recevez une grosse « merde » n’ayant pas grand chose à voir avec votre commande. Je n’ai rien inventé j’ai été pris enfin je me suis fait rembourser par Paypal en dénonçant l’arnaque !!!!!.

  2. nicolas says:

    Attention au commission d’amazon dans le seller central pour les vendeurs, c’est une bande d’escroc , ils vous prennent plus que le montant indiqué , je vous conseil vivement de bien calculer vos ventes, car je me suis fais avoir.

    Ceci n’est pas normal , faites tourner le message , ils devraient prendre un gros contrôle pour arreter cette arnaque, car à mon avis ils doivent en escroquer plus d’un.

    tout le systeme est fait pour compliquer les choses , pour que les personnes les plus novices ne s’en rende pas compte

    • Régis CHOURAQUI says:

      Bonjour Nicolas,

      Merci pour ce témoignage, il faut effectivement toujours suivre le montant des commissions perçues par les marketplace, Amazon comme les autres. Cela évite les mauvaises surprises.

      • schmitt says:

        Message envoyé à Amazon seller EU ( par mail) suite à une demande d’annulation de souscription à un compte vendeur, 6 messages envoyés et toujours la même réponse: Mail no delivery…
        Après recherches sur internet, impossible de les joindre….

        Bonjour,

        Je profite de l’occasion pour vous rappeler, a juste titre, que j’ai effectué une demande d’annulation de souscription à mon compte vendeur, en date du 15/08/2018 soit, le lendemain de sa création datée du 14/08/2018 et en application de mon droit à la rétractation.

        Étant impossible de vous contacter directement par voie téléphonique ou par mail, je vous ais tout de même transféré 4 mails précisant ce choix d’annulation qui sont encore, pour preuve, dans mon suivi des d’envois.

        Je ne vois pas pourquoi il me serait imposé de payer une souscription dont je n’ai jamais eu l’occasion ni le souhait de me servir.
        Il est précisé lors de la création de se compte vendeur, la possibilité d’annuler à tout moment, chose faite mais impossible avant d’avoir ete débité de 46,80 euros, facturé immédiatement via le compte vendeur avec une rapidité déconcertante !!!
        Il est également stipulé que, en cas de réclamation, de soucis éventuel ou bien de questions particulière, il nous est possible de contacter le service client, chose impossible également puisque nous sommes redirigé automatiquement vers un support virtuel en ligne.

        Si l’on en suis vos procédures, il est imperatif de couvrir cette somme facturée de 46,80 euros afin de pouvoir procéder à la fermeture définitive du compte vendeur, chose faite, je vais donc fermer ce compte puis vous demande de re créditer mon compte de la somme prélevée de manière systématique et instantanée, bon nombre de vos client ayant déjà eu le même problème il serait dommage de devoir en alerter qui de droit et ainsi salir l’image d’un service en ligne n’ayant jamais causé de soucis, hormis celui là, pas des moindres.

        Je compte donc sur votre professionnalisme et votre bon sens, suis joignable par mail, le compte créée est un compte fantôme depuis sa création, je vous laisse le soin de constater par vous même.

        Merci de faire le necessaire,
        Cordialement;

        (site : daltonmagic . com)

  3. Pierre says:

    Bonjour

    En effet après avoir bien compris aussi ma douleur, car nous étions inscrits chez Amazon depuis près d’un an, nous avons aussi eu la malheureuse nouvelle que nos privilèges de vente avaient été révoqués pour violation de leur règlement suite à des plaintes de vendeurs concurrents qui protègent et revendiquent la création de leurs annonces et évince la concurrence qui rapporte moins d’argent à cette grande multinationale.

    Nous avons toujours respecté leur règlement à chaque fois qu’un concurrent nous a contactés, car nos prix étaient moins chers que les leurs, et qu’il allait nous signaler. Pour ceux qui connaissent, nous revendiquions le registre des marques et le processus d’éligibilité d’inscription d’une marque auprès d’Amazon pour devancer une éventuelle erreur tout en respectant leurs règlements.

    Il s’avère qu’Amazon ne répondait pas à nos demandes d’aides pour savoir si réellement nous étions dans nos droits. Le service téléphonique ne sert à rien et au contraire c’est notre société qui était plus informée sur leurs propres règles que leurs interlocuteurs qui sont juste la à vous dire qu’ils transmettent nos demandes et qui nous promettes que le service performance répondra sous 24h, nous attendons toujours. Par contre, récemment nous avons reçu le fameux mail de révocation et là plus de possibilités de les contacter au téléphone ou par mail. Nous pensions qu’au bout de ces 90 jours, alors que nous avions tout respecté et fournis le meilleur plan d’action pour essayer une éventuelle réouverture, et que nous n’avions enfreins aucune règle, avec des évaluations impeccables, que nous avons subies, comme tous les autres vendeurs pro l’on subit, une fermeture abusive et injustifiée.

    Donc mauvaise expérience sur cette marketplace et sachez qu’ils sont tous comme Amazon en connaissance de cause. Pierre

    • Régis CHOURAQUI says:

      Bonjour Pierre,

      Tout d’abord, je dois dire que j’ai été obligé de reprendre tout le texte de votre commentaire pour le rendre un peu plus compréhensible en Français, donc si voyez un contre sens, n’hésitez pas à me le dire pour que je puisse en faire la correction et rester au plus proche votre témoignage.

      Votre témoignage ne m’étonne pas, cela dit je dirais une chose : ne croyez-vous pas que le ecommerçant qui a écrit le premier la fiche produit sur Amamzon soit dans son droit de demander à Amazon de faire retirer les vendeurs qui viennent profiter de son travail en proposant juste les mêmes produits moins chers ? C’est de bonne guerre, il me semble. Quant à Amazon, les règles sont strictes, mais je connais des ecommerçants qui ont pu revenir sur la plate-forme après d’intenses négociations, comme quoi tout est possible.

  4. Anonyme says:

    Bonjour,

    j’ai demandé la réexpédition de mes marchandises de Amazon vers chez moi en août. A ce jour sur les 250 articles, seulement 50 m’ont été retournés. Depuis 2 mois, je suis sans nouvelles d’eux et ils n’arrivent pas à les retrouver alors que dans le suivi de la poste il est indiqué que les colis qui devaient mettre destinées ont été retournées au dépôt d’Amazon.

    Dans les conditions générales et particulières, il est indiqué que Amazon doit me rembourser mais il n’en est rien. Avez-vous été dans ce cas là et si oui comment faire ? Amazon mente aux acheteurs mais également aux vendeurs : des frais d’envoies qui changent constamment avec aucune cohérence. un jour on vous prend 3 € puis un autre jour 6 € pour le même article. Du coup, au final on vend à perte. C’est la raison pour laquelle j’ai demandé à ce qu’on me retourne mon stock.

    • Régis CHOURAQUI says:

      Bonjour,

      Merci pour votre témoignage, j’invite tous les ecommerçants ayant été dans votre cas à répondre ici et à vous aidez. Le système permettant à Amazon de stocker et d’expédier des marchandises pour ses ecommerçants a ses limites et votre témoignage le montre bien.

  5. Nom says:

    Les commentaires sur la fiche produit ne concernent que le produit… et pas la prestation de vente. de même les évaluations du vendeur ne concernent pas le produit mais uniquement le vendeur… Va te renseigner avant d’écrire n’importe quoi pour exister

    • Régis CHOURAQUI says:

      Bonjour,

      Tout d’abord je ne trouve pas très courageux de laisser un commentaire aussi injurieux sans avoir le courage de l’assumer, c’est à dire en faisant tout (ou presque) pour rester anonyme.

      En ce qui concerne votre remarque elle est juste, sauf que, si vous aviez lu mon article, vous auriez vu que je disais deux choses : la première c’est que les clients mélangent souvent commentaires produits et commentaires vendeurs. La deuxième c’est que justement, quand un vendeur fait mal sont travail (mauvaise livraison, produit non conforme, …) c’est tous les vendeurs de la fiche qui s’en retrouve pénalisés, mais ça apparemment vous ne l’avez pas lu.

  6. serhani says:

    bonjour, ça fait 3 fois que je commande un article et à chaque fois au bout de 5/6 jours le vendeur disparaît et je n’ai pas ma commande.je suis remboursée mais ça ne règle pas le problème. comment Amazon vérifie la fiabilité des vendeurs? c’est inadmissible de voir des vendeurs fantômes qui ne tiennent pas leurs engagements. je veux mes articles et pas un remboursement.

    • Régis CHOURAQUI says:

      Bonjour,

      Il faut se souvenir que beaucoup de vendeurs sur Amazon ne sont pas français, voire européens, et donc non soumis aux mêmes règles que les autres. Mon seul conseil est de toujours bien regarder la fiche du vendeur et de voir quelles sont ses statistiques sur le dernier trimestre. Pour ce qui est de la disparition de certains vendeurs, je pense que justement Amazon agit plutôt après les problèmes, mais pas assez en prévention c’est-à-dire à l’inscription du vendeur dans certains pays.

  7. marugan says:

    Bonjour,

    J’ai été victime de la politique anti-vendeur de Amazon Market place. Je m’explique.
    Fin novembre, j’achète sur Amazon.fr un pack playstation contenant 5 jeux (l’un d’eux manquait mais pas de problème de remboursement). L’un d’entre eux ne m’intéressait pas donc, je le met en vente, neuf sous blister, sur Amazon marketplace. Quelques heures plus tard, il est vendu et je l’envoi dans la foulée. 4 jours plus tard, je reçois un mail de l’acheteur me disant que le DVD est rayé et qu’il est déçu car c’était pour offrir(étrange donc d’enlever le blister pour un cadeau !!). Je répond que je refuse le retour et le remboursement sachant qu’il s’agissait d’un produit neuf et que sans le blister il perdait toute sa valeur. Sur ce, je reçois un autre mail me demandant mon adresse de retour. Etrange une fois de plus car il est enregistré sur Amazon seller et que j’ai refusé le retour. Et bien quelques jours plus tard, Amazon m’annonce que l’acheteur a été intégralement remboursé. j’envoi un mail au vendeur pour lui demander le retour de mon article. Celui ci est devenu très agréssif me disant qu’il n’allait pas me renvoyer un disque rayé ( si est rayé alors pourquoi vouloir le garder !!??).
    Tout mes courriers de justification à Amazon n’ont trouver aucune réponse me disant simplement que je n’ai pas répondu au vendeur : FAUX et qu’ils statuent juste en sa faveur ; point/barre !!
    A ce jour, Amazon seller prévoit donc de rembourser l’acheteur et lui permet de garder le jeu, soit disant abimé que j’ai acheté, rappelons le, neuf sur leur site (preuve à l’appuie)
    Moralité, je me désabonne de Amazon Premium et ne ferais plus d’achat sur le site qui m’avait été conseillé par leur propre directeur !!

    • Regina Phallange says:

      Je vends depuis plusieurs années sur les market place, et les acheteurs peu scrupuleux, j’en ai vu passer des tas. Sur Amazon, rien à faire, « le client est roi » Ils ont remboursés des acheteurs affirmant ne pas avoir reçu leur commande, alors que nous avions le suivi : la réponse d’Amazon c’est, il faut vous tenir à la réglementation et offrir le même service tel qu’il est proposé par Amazon… vous devriez envoyer vos commandes en recommandé avec avis de réception.. Pourquoi il le font eux ?! Vu les frais de port qu’ils prennent, le vendeur ne gagne rien. Sur Price Minister, si vous doutez d’un acheteur, vous pouvez toujours demander à Price de récupérer l’article en votre nom, pour vérification ; 3 fois sur 4 l’acheteur ne le retourne pas, c’est donc qu’il a essayé de vous arnaquer. Maintenant, je prends en photo tous mes envois, objet, bon de livraison, enveloppe d’expédition, etc, etc.. comme ça plus de problème.

  8. Leon says:

    Au lieu de dire que amazon nous trompe je pense que l’article aurait gagné a avoir un titre plus simple comme: « bien comprendre les évaluations amazon », car franchement en lisant l’article jai pensé la meme qu’une personne plus haut, a savoir que l’auteur decouvrait le systeme amazon…
    Peut etre est-ce pour ramener des vue sur un sujet assez banal.
    (attentions aux fautes de syntaxes/ortho, ca fait pas soigné)

    • Régis CHOURAQUI says:

      Bonjour,

      On peut effectivement disserter autour du titre de l’article, mais par contre je ne suis pas d’accord avec vous sur l’aspect « banal » du sujet, à mon sens ceci n’est pas anodin, et pour avoir des clients pour qui cet aspect « banal » pose un vrai problème je vous confirme que je ne découvre pas Amazon. Je sais bien que le ecommerçant peut répondre aux commentaires de clients sur une fiche produit, mais je vous laisse imaginer le travail en cas de gros catalogue. Il serait tellement plus simple qu’Amazon décide de faire comme les autres marketplace, d’être claire avec ses avis, et tout irait pour le mieux.

      Pour ce qui est des fautes, je vous invite à me les communiquer si vous le désirez.

    • Frederic Fuso says:

      voila 🙂

      >> aurait gagné a > aurait gagné à
      >> jai pensé la meme qu’une personne > j’ai pensé la même chose qu’une personne
      >> a savoir > à savoir
      >> des vue > des vues
      >> (attentions aux fautes de syntaxes/ortho, ca fait pas soigné) > (attention aux fautes de syntaxes/ortho, cela ne fait pas soigné)

  9. Leon says:

    Ok pour le terme banal, mal employé, en revanche le titre est racoleur et c’est justement la dessus que je dissertais, quand j’ai fais ma recherche google et que je suis tombé sur ce titre je m’atendais a decouvrir un article sur des « undergrounds » amazon, alors qu’il s’agît la uniquement d’ergonomie, et aucunes idees vraiment intéressantes concernant une eventuelle amelioration de cette dernière ne sont avancées (à mon gout)

    Pour ce qui est des fautes, je n’ai pas eu le courage de tout relire, mais en scrollant 1 min on peut trouver des erreurs du style:
    – « les ecommerçants ayant été d’en votre cas » (c’est dans, conteneur).
    – « Qu’en à Amazon » (Quand à)
    Je vous laisse le soin de voir par vous même, cela dit ce n’est pas si important…

    • Régis CHOURAQUI says:

      Bonjour Leon,

      Oui j’ai volontairement choisi un terme racoleur pour le titre, car j’estime que c’est un vrai problème qui peut passer pour juste de l’ergonomie, mais qui est synonyme de gros préjudice pour les ecommerçants qui en sont victimes. Je ne parle pas des clients qui pensent acheter un produit et qui en fait l’achètent à un autre fournisseur avec le risque d’une moins bonne qualité du produit et/ou de la livraison. Amazon ne permet pas facilement au client de faire le lien entre les avis produits et le ecommerçant, c’est dommage.

      Je note par contre votre remarque sur le côté « underground » de vos attentes, je vais essayer d’y répondre avec un autre article, êtes-vous un simple client ou un ecommerçant ?

      PS : Merci pour les fautes, c’est corrigé, elles étaient dans les commentaires, j’ai dû aller un peu vite dans mes réponses …

    • Charles says:

      – « Qu’en à Amazon » (Quand à)

      C’est toujours drôle quand le donneur de leçons se plante lamentablement.
      Ce n’est pas « Quand à Amazon » mais « Quant à Amazon ». Voilà ce qui arrive lorsqu’on mélange locution prépositive et adverbe interrogatif…

    • Mohamed says:

      Leon dit:

      [..

      – « Qu’en à Amazon » (Quand à)
      Écrire Quant à

      Pardon pour mon intrusion et merci pour vos discussions.

  10. Racheli says:

    Bonjour Régis,

    Merci pour cet article. Etant salarié dans la vente en ligne, nous avons lancé nos produits sur Amazon qui ont rencontré un succès immédiat.
    A mon avis, je pense que tout ceci est voulu par Amazon, mais dans quel but ? un jour peut-être qu’on le saura.
    A titre personnel je vais bientôt me lancer un produit sur Amazon et tenir un blog où je détaille point par point les erreurs à éviter, les outils à utiliser etc…

    • Wassila says:

      Bonjour Racheli,je cherche justement à m’informer sur le sujet. Sauriez-vous me recommander des articles, un site?

      Merci beaucoup

      Bien à vous,

      Wassila

  11. Frederic says:

    Bonjour

    Je souhaite vendre sur Amazon car je suis professionnel. Je vais tenir compte de vos conseils. Par contre si des problèmes viennent à moi je vous informerai.

    Question :

    Amazon a t-il un serveur bien sécurisé ?
    n’y a-t-il pas de risques de hacking ?

  12. martinez says:

    le site Amazon est fait pour que les clients n’aient aucun moyen de protester en dehors de ce qu’ils veulent entendre.
    pour un paquet non reçu il n’y a pas de rubrique, toutes impliquent que vous avez le colis en mains.
    ils ne veulent surtout pas communiquer par e-mail ne donnant accès à aucune adresse.

  13. solen marugan says:

    Je suis vendeuse sur Amazon pour moi même et pour mon père qui a un certain âge et ne peu donc pas s’en occuper.
    EN ce qui me concerne, j’ai vendu un jeu pendant les fêtes de fin d’année. Cet article était neuf et sous blister (acheté d’ailleurs sur Amazon avec un lot). Quelques jours après la réception de cet article, le client dépose une requête sur Amazon pour se faire rembourser. je refuse (comme le règlement du site l’autorise), et là, Amazon me demande mon adresse de retour. Je leur indique que j’ai refusé le retour et que de toute façon, j’ai déjà rentré ce renseignement sur le site. Résultat, Amazon a remboursé l’acheteur (qui prétendait avoir acheter cet article pour l’offrir et avoir remarquer qu’il était rayé (après l’avoir lui même ouvert ; étrange pour un cadeau). et celui ci n’est pas obliger et refuse tout net de me renvoyer le jeu !!
    En ce qui concerne mon papa, l’acheteur commande un article qu’il n’a pas dans son stock (et ne l’a jamais eu d’ailleurs). Je rembourse immédiatement l’acheteur et lui présentant mes excuses et lui expliquant ce qui s’est passé. Quelques jours plus tard, je reçois un message me disant qu’il n’avait pas reçu l’article (on tourne en rond). J’ai envoyé 4 messages en tout et au final ai reçu une note de 1/5 pour non expédition de l’article et manque de communication.
    Amazon est un excellent site de vente mais pour la protection de ses vendeurs, ils sont en dessous de tout, se cachent derrière un règlement à la limite du légal et n’offre aucun avantage vu les commissions qu’ils prennent !
    La FNAC pour l’instant est bien meilleur et Ebay prend des com beaucoup moins importantes

  14. Muth Rodica says:

    Bonjour,
    Après avoir tout lu, vendre sur Amazon me semble aussi compliqué que risqué. Amazon a un seul et exclusif but : faire du fric.
    L’éthique commerciale s’arrête aux portes des lois, peu nombreuses et claires concernant le e- commerce devant lesquels, pour éviter le pire, ils s’inclinent, tant bien que mal.
    J’espère qu’une autre tête inventive et plus respectueuse du vendeur surgira sur le marché pour essarter Amazon.
    Le laisser aller s’installer sur une autre planète afin d’accueillir ses touristes plumés avant l’embarquement pour le long voyage, probablement sans billet de retour !

    • Régis CHOURAQUI says:

      Bonjour,
      Je comprends vos propos, mais il ne faut pas oublier qu’Amazon est une société commerciale avant tout.
      Cependant Amazon change, sa politique uniquement tournée vers le client final change petit à petit pour aller vers un peu plus d’équilibre dans ses relations avec les vendeurs et les acheteurs.
      D’ailleurs mon billet n’est pas là pour dire du mal d’Amazon, mais pour inciter cette société à changer certaines choses, en les rendant plus transparentes et moins trompeuses ce que d’autres marketplace font très bien, comme quoi c’est possible.

  15. dep says:

    Bonjour,

    Malheureusement je ne peux que confirmer ce que je viens de lire.
    Amazon est venu me démarcher sur une autre plate-forme pour proposer mes articles sur leur site.

    le 1er mois, le chiffre a explosé (mes annonces étant surement boostées), jusqu’au jour où, après avoir demandé plusieurs fois, de multiples justificatifs (dont les factures de mes fournisseurs), mon compte a été bloqué avec les fonds qui vont avec…
    Je me retrouve à découvert grâce à eux, et avec un stock devenu trop important.
    Etonnament … Amazon commercialise maintenant ces produits.
    No comment.

    Et oui, là Amazon, ne donne plus de réponse à vos mails, il devient alors inutile d’essayer de les joindre par téléphone.

    Je regrette encore le jour où j’ai accepté de travailler avec eux, il ne respecte pas du tout leurs vendeurs.
    Par exemple des remboursements incompréhensibles de clients,
    sans la moindre explication, qui conservent les articles achetés et sont remboursés !

    Amazon est bien un site d’arnaques pour les vendeurs, mais certainement aussi pour les clients

    Rappelons qu’Amazon préléve tout de même près de 25 % du prix de vente.
    Le vendeur doit donc répercuter cette gourmande commission.
    A moins d’être vendeur chinois (soutenu par amazon), impossible de maintenir une offre correcte sur cette plate forme.

    En résumé, de l’espoir, beaucoup d’investissement et de travail pour se retrouver en situation délicate depuis.

    Oui, à fuir au profit de plates formes moins puissantes mais honnêtes.

    • Régis CHOURAQUI says:

      Bonjour,
      Je vous remercie pour votre témoignage, je voudrais juste préciser que la commission sur les ventes d’Amazon est variable et dépend du type de produits vendus, elle va de 5% à 45%, un tableau est disponible ici : https://services.amazon.fr/services/vendre-sur-internet/tarifs.html.

    • Chris says:

      J’ai la même expérience ! Amazon se sert de ses vendeurs pour tester des produits, se faire créer un catalogue bénévolement puis voler les ventes et le travail de ses vendeurs !

    • Thomas Lafarge says:

      Bonjour, je suis documentariste et je travaille actuellement sur le système Amazon pour France Télévision. Je suis à la recherche de fournisseurs qui ont eu de gros problèmes avec cette plateforme. Ou êtes vous avec eux? Merci à très vite.

  16. Ngon à Ngon says:

    salut à vous je désire être vendeur sur amazon market place mais le problème c’est que je ne sais pas si je peux utiliser mon pseudo d’auteur comme nom de marque.

    merci de me dire si cela est possible

  17. Roland says:

    Bonjour,

    Je vous remercie de souligner au moins un point négatif (c’est déjà ça) à propos d’Amazon, c’est rare sur les blogs et sur le web général.

    Vendeur indépendant depuis 2007, mon entreprise ne diffuse aucun produit sur Amazon ou une quelconque place de marché.

    J’invite tous les e-commerçants à faire comme nous, nous sommes tous assez grands garçons pour mener des campagnes Adwords, Shopping et autres, actions dont chacun peut avoir la maîtrise « facilement » en s’y intéressant.

    Je n’ai pas temps nécessaire mais si je l’avais, je militerai davantage pour des actions VIDAGE DE FLUX 🙂
    En effet Amazon vous dégage quand il veut, prenez tous les devants, retirez tous votre flux produit et vous verrez : une marketplace sans vendeur est une marketplace morte.

    Vous NON !

    Votre flux produit, travaillez le, il avancera dans les SERP Google. Exportez le sur Shopping, vous serez souvent mieux placé, en position et en prix que beaucoup de marketplace.

    Et surtout, SURTOUT, vous maîtriserez votre communication commerciale, votre relation client, elle est importante non ?

    Allez bonnes ventes à tous et pensez-y 😉

    Merci

  18. Ayed says:

    superbe article, très clair et concis. Merci!
    pour le moment je suis Vendeur et je n’ai pas encore été victime de squattage de fiche. à mon avis, la solution à ce fléau est que le vendeur se protége, en se differianciant même légèrement de la concurrence. l’idée est de proposer un produit pas forcément original mais au moins différent. Ensuite jeter le concurrent en réclamant à amazon que il vends pas le même produit.

  19. Aren says:

    Bonjour, je tente d’acheter une formation pour vendre sur Amazon, est-ce que quelqu’un gagne ou a gagné de l’argent sur Amazon en faisant du profit. Et est-ce que ce business modèle est valable? Merci de vos commentaires

    • Régis CHOURAQUI says:

      Bonjour Aren,

      Oui il existe des bonnes formations sur Internet pour gagner de l’argent avec Amazon, je connais un certain nombre de personnes qui gagnent très bien leur vie en ne vendant que sur Amazon mais ceci nécessite un peu d’investissements, une très grande rigueur ainsi qu’une méthodologie sans faille.

      Régis

  20. david says:

    bonjour
    J’ai commence a travailler avec amazon il y a 3 mois, espérant liquider une partie de mon stock qui tourne moins, quitte a avoir moins de marge étant donne les 15% de commissions…
    Moralité….
    L’enfer pour créer les produits alors que je travaille avec un webmaster : nous travaillons par ean ( selon le commercial, hyper simple..) : et bien c’est une galère, mais ce n’est vraiment pas ça le plus grave
    Tenez vous bien : on me prend jusque 28% de commissions, donc je râle, je râle, on ne me rembourse pas… mais désormais on me prend 15% de commissions, tiens, c’est bizarre.. Mais en fait, on me prend 15% HT, sur…. le TTC !!!!! c’est juste incroyable.. de l’escroquerie pure et simple, mais ce n’est pas encore le pire..
    Alors que je n’avais encore que 10 articles ( montant moyen : 9 euro) en ligne, et que j’avais lâché l’affaire momentanément , écoeuré par les mensonges et omissions du commercial et en fait la difficulté a mettre en ligne des articles, je viens de me rendre compte que le commercial a généré une campagne de boost publicitaire de mes articles ! Pour me rendre service ! sans me prevenir .. sans aucune demande écrite, sans demande de mots clef par exemple, des choses de ce genre.. Coût ;: plus de 100 euro ( pour 25 euro de ventes…). J’ai porté réclamation, le commercial ayant fini par me répondre par écrit, que oui, il l’a créée pour mon compte, et c’est comme ça… Pensez vous que je sois remboursé ? non… une simple réponse, toujours la meme : nous prenons bonne note…

    Je préviens la DGCCRF dès lundi…

  21. Tim says:

    Bonjour, Faut-il donc une formation d’ecommercant avant de se lancer? L’article est interessant. Merci pour cela. Ce qui me fait peur sont le reste des commentaires. J’aimerais me lancer mais je n’ai aucune formation et je passe mon temps a faire de l’auto info, via youtube, reseaux sociaux etc… et c’est toujours la qu’ils vendent du reve… difficile donc pour moi de faire la part des choses, de discerner le vrai du faux. Merci a tous

    • Régis CHOURAQUI says:

      Bonjour Tim,

      Mon conseil est plutôt de se faire accompagner, cela évite les erreurs et accélère le business.

      A lire sur ce sujet : https://www.blackchili.fr/limportance-du-coaching-dans-un-projet-ecommerce/

    • Anne says:

      Je pense qu’il serait important de souligner que, sur Amazon, le service support est à disposition 24h/24h. Malheureusement, les vendeurs contactent le service que lorsqu’ils ont un problème. Il est toujours plus simple d’éviter que de réparer une erreur. Si vous n’êtes pas sure de savoir comment gérer une situation, le service est là. Mais avant de se lancer dans l’aventure, lisez les règles et politiques.

      • Cécile says:

        Les règles ne nous disent pas des choses que nous découvrons en situation … Tout simplement, il faut l’admettre, Amazon abuse de sa position dominante et le support vendeur ne se justifie pas sur ses actes. Il se contente d’envoyer des lettres type bidon puis ne répond plus. Autant pour leur page Facebook ou leur page Twitter et même pour Julie Paillard, leur Dircom, quand on pose la question des justifications contractuelles d’une annulation de vente. Si leur action était justifiée, il serait tellement plus simple de le faire valoir … plutôt que de se mettre à dos des personnes qui, somme toute, ne jouent, de toutes façons, pas contrepoids face à la façon dont Amazon s’est imposé sur le marché.

  22. mansouri says:

    Bonsoir,
    quelqu’un pourrait-il me citer des plateformes e-commerce qui soient sérieuses. je fais de la mode grande taille . J’oublie amazon qui m’est contre indiqué. Merci pour votre aide

  23. mezhia says:

    Bonjour

    J’ai coupé mon compte vendeur (non professionnel) auprès d’amazon il y a 5 mois déjà. Les démarches demandées auprès d’Amazon sont les suivantes : Vider tout votre stock, attendre 90 jours et vous serez alors libéré, et surtout remboursé de l’argent perçu de vos ventes, en l’occurrence 150 euros.

    Nous sommes en décembre 2017, après plusieurs mails sans aucune réponse de la part d’amazon, j’ai donc passé plusieurs coups de fil au service client (oui oui, le service market place pour les vendeurs ne concernant que les pros), j’ai du me retrancher au service de Amazon pour les acheteurs. Diplomate au départ, j’ai donc commencé à m’énerver sérieusement pour parler à quelqu’un de plus haut placé…pour me faire promptement envoyer paître définitivement en m’expliquant qu’il n’y a PERSONNE pour le service vendeur concernant les particuliers.

    Bref, j’ai 150 euros dans la nature, aucune personne qui est responsable de quoi que ce soit pour me rembourser, et je suis pied et poings liés dans cette histoire. Quel recours puis je avoir pour récupérer mon argent, excepté de porter plainte à la DGCCRF ?

    Merci d’avance pour vos lumières.

    • Régis CHOURAQUI says:

      Bonjour Mezhia,

      Comme vous êtes un particulier, vous disposez des meilleures armes :

      – Contacter le médiateur de la république.
      – Déposer une plainte auprès du tribunal de proximité, gratuit pour vous très cher pour le site qui lui a besoin d’un avocat pas comme vous.
      – Contacter des associations de consommateurs
      – Déposer une plainte auprès de la DGCCRF
      – Faire du buzz sur Internet (je vois que c’est le cas sur mon site)

      L’embarras du choix.

      • Cécile says:

        Bonjour, Je suis vendeur particulier et j’ai vraiment exploré toutes les solutions pour obtenir gain de cause vis-à-vis d’Amazon qui, tout simplement, ne respecte pas le cadre de ses propres dispositions contractuelles. On ne peut pas avoir recours à la médiation car on est en position de vendeur et non d’acheteur. Bien sûr, on peut déposer une plainte contre l’acheteur qui ne restitue pas l’article mais on n’est franchement même pas assuré de ce qu’il sera inquiété. Et pour une plainte contre Amazon au niveau du Tribunal de Commerce, reste à voir … Les associations de consommateurs n’agissent pas. Elles le feraient peut-être seulement si on s’acquittait du montant de leur adhésion … Faire le buzz sur Internet, ben ça ne fait pas trop d’effet. J’ai même émis un tweet à Julie Paillard, leur Dircom : elle ne répond pas, mon tweet est très vite noyé dans un flux d’infos. Idem sur leur page Facebook. Il faudrait que tous les vendeurs se mettent à l’assaut de la page Facebook d’Amazon pour qu’Amazon se sente en situation de se poser la question de sa communication et des incidences des messages des vendeurs. Pour l’instant, ils préfèrent rester cantonnés à râler tous ensembles sur le forum des vendeurs (pour tous ceux qui voudraient un tant soit peu en savoir plus sur les conditions réelles de vendeur sur Amazon, pour accéder au forum des vendeurs du site, il leur suffit de se créer un compte vendeur et, probablement, de mettre un ou deux articles en vente).

  24. LAURENT MAMAN says:

    Bonjour,

    je vais faire un « hors sujet » mais pas tant que ça vous allez voir.

    J’ai une petite boutique internet de produits d’occasion. Je me doutais bien que je pouvais rentrer dans le Marketplace d’Amazon mais en lisant vos commentaires mon choix est vite fait.
    Je préfère moins vendre et rester avec ma boutique internet, seul responsable.

    Je pourrais mieux détailler mes propos mais finalement, tout est dit.

    Où vous avez besoin de vendre un maximum de fiches produits, et vous prenez le risque de rencontrer les problèmes évoqués dans les commentaires, où vous vendrez moins mais au moins, vous n’aurez aucun de ces désagréments.

    Moi qui est ma petite boutique internet indépendante si on veut faire ne comparaison, c’est comme si j’avais une boulangerie dans un village, vous avec votre Marketplace, c’est comme si vous aviez une boutique dans une énorme galerie marchande d’un très grand centre commercial.

  25. Tonio says:

    J’ai développé un produit et j’en fais la vente via diverses boutiques en ligne dont Amazon… Amazon c’est vraiment le pire du pire. Ils n’ont aucune considération pour les vendeurs. Le service support en est le meilleur reflet. Il est inexistant. C’est tellement un enfer que je ne sais pas par où commencer. Entre la création de fiches d’article hyper compliquées (c’est une anti-thèse totale de la philosophie d’apple), l’embroglio du global market place pour vendre le mm article sur plusieurs market, le parcours du combattant pour faire valider un nouveau produit et sa marque, le service support qui n’a aucune idée de ce que c’est que de donner du service support (il faut remplir toutes les données monsieur. Oui ok, mais je pense l’avoir fait et ca ne marche toujours pas. il faut remplir toutes les données monsieur… Aaahahahahah P….. j’ai l’impression qu’ils ont l’interdiction de donné des liens raccourci dans leur mail ou mm des captures d’écran, sinon ce serait bcp trop facile d’aider les gens. Il y a une dame du support service qui m’a fait ca une fois (super utile)… Et bien je pense qu’elle a été virée, je n’ai plus jamais su la joindre peu de temps après (c’est une blague :-)… quoi que)). Ensuite il faut remplir toutes les informations à propos de votre société avec des champs en doublon qui sont cachés en différents endroits pour être sur de vous rendre fou (ben oui, quand on voit le message d’erreur, on se dit qu’il y a un bug puisque le champ manquant indiqué, vous venez de le remplir… Ben non, il y a le mm champ caché ailleurs (c’est 3 clicks ailleurs sur le site, c’est pas sur la mm page) qu’il faut remplir avec exactement la mm information) et quand tout ca est fait vous pouvez vous préparer à l’ultime fight. Malheureusement c’est un combat perdu d’avance. L’utlime fight c’est faire de la vente en tout bien, tout honneur, càd de respecter les droits des consommateurs mais aussi de faire valoir vos droits de vendeur. Exemple du jour qui m’a énervé encore une fois, un mec qui vous commande un objet que vous vous précipitez d’envoyer pour éviter d’avoir une mauvaise évaluation pour avoir expédier en retard, et qui vous contacte 3 jours plus tard pour annuler parce qu’il s’est trompé dans les dimensions (j’ai besoin 1,50m et pas 1m). Jusque là rien d’anormal, pas de problème monsieur, vous me renvoyer le colis dès qu’il vous arrive. Et puis 5 jours après, vous avez un message pour vous annoncer l’ouverture d’une réclamation pour non livraison alors que le colis a été livré (le tracking en atteste) et Amazon vous demande de rembourser intégralement l’acheteur. Vous leur écrivez que c’est louche (preuve à l’appui, numéro de tracking, email du client)… et c’est là que c’est le plus beau… on vous répond qu’on est d’accord avec vous mais qu’il faut quand mm rembourser le client et que ce n’est plus la peine d’envoyer des messages car éventuellement ils n’y répondront plus… La cerise sur le gateau… Amazon vous rembourse sa commission mais jamais complètement, il y a toujours quelques centimes d’écart… Et ça aussi pas d’explications.
    Ce qui est impressionant, c’est de voir que malgré tous ces situations absurdes, Amazon arrive à contrôler son image de marque et à toujours passer pour une entreprise 5 étoiles. Il est très difficile de trouver des revues négatives à propos d’eux… et pourtant il y a matière à écrire de façon.

    • Cécile says:

      Pour ma part, petit vendeur particulier, j’ai été confrontée aux mêmes abus d’Amazon qui ne répond carrément plus dès lors qu’on demande les justifications contractuelles d’une annulation de vente. C’est la meilleure façon de nous faire comprendre qu’ils sentent en pleine situation de pouvoir. Je vous invite à consulter le forum des vendeurs Amazon pour voir ce qui s’y passent. Certains vendeurs professionnels ont fait le calcul de ce que, de toutes façons, Amazon représente pour eux une telle vitrine sur la part de leur chiffre d’affaires qu’il leur suffit de prévoir dans leur marge un taux de « pertes et profits » pour palier au risque totalement arbitraire de ce qu’un certain nombre de ventes puissent être annulées et les articles jamais restitués.

  26. Complément - jeveuxmescheveux.fr says:

    Je bosse pour une boutique et je m’occupe des gestion de flux etc.. pour les marketplaces.

    Je suis sidéré par amazon, pas mal de points ont été abordés ici et il y en aurait bien d’autres..

    Je vais en rajouter juste un seul qui contredis un point de l’article (en pire pour Amazon) : lorsque plusieurs vendeurs proposent le même produit (même EAN) Amazon NE SELECTIONNE PAS FORCEMENT LA MEILLEUR OFFRE. Dans les cas où je suis intervenu amazon sélection des concurrents… jusqu’à 36% plus chers…

    et le client.. pour voir le panel des offres proposées ? Un mini lien « 3 neufs » qui représente 0.07% du la surface de la page…

    Suite aux contacts avec amazon ils disent.. « ben oui.. en fait il faut passer par l’offre prime » ce qui veut dire être taxé à tous les niveaux en plus de 15% sur le prix + livraison..

    je ne comprends pas comment les clients choisissent cette plateforme, elle est pas claire, elle a une politique commerciale défavorable pour le client final et entièrement tournée vers ses propres bénéfices. Les fiches produits, les offres, les avis.. tellement de choses bidons, trompeuses ou défavorables au client.

    Mais faut avouer qu’ils sont forts.. si avec tout ça ils sont numéro 1 c’est qu’ils ont compris à quel point la masse a perdu les compétences de chercher et comparer. Si les gens étaient éveillés alors ce genre de comportement n’existerait pas.

  27. Thomas Lafarge says:

    Bonjour à tous, ceci est un appel à témoin. Dans le cadre d’un documentaire que je réalise sur le géant Amazon. Je souhaiterai discuter de leurs pratiques commerciales avec des revendeurs. Si vous êtes disposer à m’en parler dans un premier temps de façon informelle j’en serais ravis. N’hésitez pas à m’écrire par mail. Très cordialement.

    • Christophe Collas says:

      Bonjour Thomas, je suis vendeur professionnel sur Amazon depuis 2015 sur tous les Marketplaces Européens et je suis dispos pour partager avec vous. Je laisse ci-dessous mes coordonnées

  28. Sandec says:

    « On vient de voir comment Amazon « trompe » ses clients en donnant des avis non liés aux vendeurs. »

    NON ! Tu viens de prouver que tu ne sais pas faire la différence entre « commenter un produit » et « commenter un vendeur ».
    Ce sont 2 sections bien distinguées sur Amazon. Et chaque vendeur a une fiche de satisfaction. Il faut lire et écrire aux bons endroits avant de beugler à la supercherie.

    • Régis CHOURAQUI says:

      [Mode Troll ON] Merci Sandec, sans vous je serais mort idiot … [Mode Troll OFF]

      Évidemment que je le sais, mais si vous aviez pris le temps de lire mon article vous auriez compris que si vous vous faites la différence beaucoup de clients d’Amazon ne la fait pas, et c’est bien là le problème, Amazon n’associe pas les commentaires produits des clients à un vendeur. Bilan tout est mélangé, ceci n’est pas le cas d’autres marketplace. Sur ce point, la précision n’est pas le point fort d’Amazon, à moins que ce soit un choix délibéré.

    • Phil says:

      D’une certaine façon de toute façon on peut parler d’ambiguïté maintenue, car ce n’est pas explicite pour les clients qui mettent des commentaires négatifs sur une fiche produit à cause d’un mauvais vendeur.
      Moi je fais l’effort de différencier les 2, mais à vrai dire, très peu le font sans doute.

  29. Phil says:

    Et sinon pour apporter une précision à l’article, on ne peut pas citer un vendeur dans les commentaires produit. Ou en tout cas, on ne peut plus.

    C’est ce que je faisais, mais j’ai eu la surprise de voir tous mes commentaires disparaitre un jour, et sur la page de mes commentaires sur mon compte, j’ai eu droit à un message de la part d’Amazon, m’informant que mes commentaires avaient été bloqués car selon eux je ne respectais pas les règles en favorisant les vendeurs avec lesquels j’avais eu une bonne expérience.

    Les commentaires sur les fiches produits sont filtrés dans ce sens, donc il y a quand même une volonté chez Amazon d’entretenir ce flou.

  30. Jean Robben says:

    Amazon seller : A fuir !!

    c’est vraiment un piège à c… !
    Comme déjà évoqué, au début tout se passe bien, puis vous êtes suspendu une première fois de manière arbitraire, puis après avoir fait du chiffre (donc Amazon a reçu l’argent de votre abonnement et ses commissions), puis tout d’un coup on suspend votre compte pour 90 jours de nouveau de manière arbitraire et votre argent est bloqué pour 3 mois !! Vous avez avançé l’argent pour payer vos fournisseurs et puis vous vous trouvez sans liquidités parce qu’Amazon utilise des méthodes mafieuses de racket !! J’ai travaillé 2 mois et demi avec eux et ils ont 4500 eur à moi pris en otage ! Scandaleux ! Plus jamais !! (site : best-affaires . com)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

mattis dolor. consectetur id vel, in efficitur. ut elit. ipsum Curabitur