Comment augmenter la vitesse de mon site e-commerce ?

Comment augmenter la vitesse de mon site e-commerce ?
4.754 votes


Dire qu’un site de e-commerce doit être rapide et adapté à toutes les plateformes et à tous les tuyaux n’est pas une nouveauté. Par contre, mettre en oeuvre une véritable stratégie pour atteindre ce Saint-Graal c’est une autre chose.
 

Plusieurs cas

Si votre moteur de site est une solution à large diffusion comme prestashop ou magento, vous allez devoir compter sur les améliorations de ces deux solutions par leurs équipes de développement, ajouter des plug-ins divers et variés et espérer que tout cela tienne dans la durée. Seulement, comme tout site e-commerce, l’ajout de code spécifique lors des différentes évolutions de votre site signifie aussi de possibles ralentissements.

L’ajout de code spécifique lors des différentes évolutions de votre site signifie aussi de possibles ralentissements.

Si vous utilisez les solutions propriétaires, d’une agence ou d’une solution en Saas, vous êtes à 100% tributaire des savoirs-faire des équipes. Il vous est pratiquement impossible de faire des améliorations si ce n’est des réglages dans les préférences. Vous n’avez plus qu’à espérer que les équipes de votre prestataire soient efficaces sur ce sujet.

 

Comment être sûr que votre site va assez vite ?.

Pendant longtemps, la mesure retenue fut la vitesse de chargement de la page, mais cette mesure n’est qu’une indication. Actuellement tout le monde s’accorde sur une mesure de la vitesse ressentie par l’internaute. Autrement dit, les éléments qui vont arriver assez vite pour commencer à donner envie à l’internaute de rester sur la page, de surfer sur le site et de commander.

N’oubliez pas non plus que si vous testez votre page d’accueil, elle n’est pas représentative de votre site. En effet, si comme tout le monde (du moins je vous le souhaite) vous utilisez un référencement de type longue traine cela qui signifie que vos chers clients n’arrivent pas tous par cette page.

L’idéal serait donc de disposer d’un tableau avec la vitesse ressentie sur chaque page classée par sa fréquentation actuelle avec une pondération par son taux de rebond.

 

Optimiser la vitesse ? Oui ! Mais comment ?

Une des solutions est de tout faire en interne, prenons l’exemple d’LDLC, tout est fait en interne, il y a une équipe informatique importante, et la société dispose de tous les moyens nécessaires pour maîtriser ce sujet et garantir au site une vitesse optimale dans le temps. Oui, mais tout le monde n’a pas les moyens d’un site comme LDLC !

Faire appel à du conseil est une solution, mais dans ce cas il faut compter le coût du conseil + le coût des modifications et refaire la chose de façon régulière, c’est un budget non négligeable.

Ajouter une solution de type CDN (content delivery network), oui, mais ce n’est qu’une partie de la solution, cela vous garantira une meilleure tenue lors des pics de charge comme les soldes ou le passage à la TV, mais pas totalement une meilleure vitesse ressentie, car une page n’est pas composée que d’images et la façon dont est fabriquée la page, ainsi que les requêtes sur la base de données, sont souvent plus problématiques.

Une nouvelle solution est de passer par un cache « intelligent » qui viendra optimiser toutes les pages transmises aux internautes. Il deviendra le véritable serveur web vu de l’extérieur laissant les ressources de votre serveur principal 100% disponibles pour gérer toutes les demandes dynamiques ne devant pas être mises en cache. Cette solution a elle aussi un coût, elle est à mettre en balance avec celle du conseil et du développement sur votre site e-commerce.

Pour illustrer cet article je vous propose de découvrir les «plus» de cette dernière solution à travers l’interview de Stéphane RIOS, inventeur, fondateur, et chef d’entreprise de Fasterize (Le nom est anglais, la boîte est française).

  

Stéphane RIOS, Fasterize

 
stephane rios - Fasterize - Accélérateur de site ecommerce

Q : Bonjour Stéphane, peux-tu te présenter, ta vie, ton oeuvre :

R : Pendant 10 ans, j’ai été directeur technique (CTO) de RueDuCommerce.com, leader du eCommerce français. J’ai accompagné et soutenu la croissance d’un site Web qui a vu chaque année son trafic doubler. Membre du Comité de Direction, j’ai activement participé au succès de l’un des rares pure-players du eCommerce devenu profitable.
Auparavant, j’avais passé cinq années à travailler dans les SSII en tant que développeur / chef de projet / consultant, toujours dans l’Internet.

  

Q : Après cette page Wikipedia, passons aux choses sérieuses, pourquoi avoir créé une solution de ce type ?

R : Je suis un obsédé de l’octet en trop, du gaspillage de temps et d’énergie et quand j’étais chez RueDuCommerce, j’ai toujours travaillé pour que le site soit le plus performant possible (et on peut voir le résultat ici http://www.journaldunet.com/ebusiness/commerce/rue-du-commerce-performant-a-noel.shtml).
A la suite de mon expérience chez RueDuCommerce, j’ai monté une première société de conseil et j’ai notamment réalisé un audit de webperf pour Cdiscount. Mais je sentais bien que cet audit n’était pas suffisant et que mes recommandations resteraient sur un coin de table. Comme je n’avais pas envie de me retrouver dans cette situation après chaque audit, j’ai donc imaginé une sorte de boite noire qu’on mettrait devant un site Web et qui appliquerait en temps réel toutes les recommandations et toutes les bonnes pratiques de webperf contenues dans mes audits.

Cette idée de boite noire est devenue Fasterize quand au lieu d’un boitier je me suis dit qu’un SaaS (Software as a Service) serait plus simple à lancer et plus utile pour la majorité des sites Web.

Le temps de chargement d’un site Web est vraiment essentiel pour les éditeurs de site Web parce que ça a un impact sur leur business mais avant tout, ce qui m’a motivé c’est que je n’aime pas attendre et je voulais que tous les sites Web puissent profiter de mon expérience sur la webperf.

  

Q : À partir de quelle taille de site e-commerce ta solution est-elle utile ?

R : J’aurais tendance à dire pour toute taille de site parce qu’en terme d’image, avoir un site lent n’est pas acceptable même quand on ne fait que quelques visites ou commandes par jour. C’est d’ailleurs pour ça qu’on propose des offres adaptées à n’importe quelle audience mais qu’elles comportent toutes les mêmes fonctionnalités d’accélération.
Et puis pour un petit site, c’est vraiment abordable quand on connait le coût d’un développeur ou bien le budget d’achat de trafic …

  
Q : Des chiffres ! On veut des chiffres ! (Augmentation de la fréquentation, taux de transformation, hausse du CA, …)

R : D’abord d’un point de vue technique, on gagne couramment 40% sur le temps de chargement et 50% sur le poids de la page. Ça en fait des économies de bande passante !
D’un point de vue business, des chiffres j’en ai beaucoup. Notre dernière belle histoire est celle d’un site de vente en ligne d’abonnement presse où l’on a constaté +7% sur le taux de transformation. Pour ce site, je peux te dire le ROI est vite calculé !
Mais je peux aussi citer un voyagiste qui a fait +22% sur son taux de transfo, -7% sur son taux de rebond et +12% sur nombre de pages vues par visite. Ou bien un site d’offre du jour qui était à +11% sur le taux de transformation. Ou encore ce site de mode pour enfant qui a fait +30% sur le nombre de pages crawlées. En fait, il n’y a pas de règle, il faut brancher, tester et voir le résultat.
Le point important est que ces chiffres ne sont pas sortis du chapeau. Très tôt nous avons mis en place un système de test A/B permettant de mesurer des pages fasterizées vs des pages non fasterizées et de remonter ces informations dans les outils d’analytics de nos clients pour ensuite en faire une segmentation. Ensuite, il est très facile de mesurer les KPI sur les populations fasterizées et non-fasterizées et de comparer ! Ce n’est pas nous faisons les mesures, c’est le client !

Là par contre, la taille du client a une importance car les mesures sont pus fiables sur des échantillons conséquents.

  
Logo Fasterize - Accélérateur de site ecommerce
  

Q : Tu proposes un système de vente par nombre mensuel de pages/vues, mais que se passe-t-il en cas de dépassement du quota acheté ?

R : C’est très simple, on prévient l’utilisateur par mail et on arrête d’optimiser le trafic.
Bien évidemment, le site est toujours disponible !

  

Q : Vas-tu proposer un système spécial « rush » qui permettrait de prendre en compte les soldes ou un éventuel passage à la TV sans perdre l’efficacité de Fasterize si le quota est dépassé ?

R : C’est déjà le cas.
On propose une offre Booster en partenariat avec Profileo/772424 par exemple qui permet de prendre notre solution pour un pic de charge (dans tous les cas, on facture un mois pour le service). Libre au client de rester ensuite chez Fasterize. Récemment on a eu Le Golf Des Marques par exemple qui a utilisé ce système (et nous utilise encore).

  

Q : Un peu de technique, où sont les serveurs de Fasterize et quelle garantie tu offres s’il y a un problème ?

R : Nous avons beaucoup de machines, principalement chez Illiad mais aussi sur du Cloud, Amazon, Rackspace, et même Numergy.
Nous venons également d’ouvrir un point de présence à Hong-Kong pour un de nos clients présent en Chine.

Brancher Fasterize revient à faire passer tout son trafic par nos serveurs et on pourrait se dire qu’en cas de pépin, c’est son chiffre qu’on met en jeu.
Sauf qu’on a prévu pas mal de mécanismes pour assurer la haute disponibilité de notre plateforme : tous les étages de l’architecture sont redondés, tout est distribué sur des serveurs multiples, load-balancé, etc …
Même avec ça, il se peut que le datacenter soit en rade sans qu’on y soit pour grand chose. Mais dans ces cas-là, on a tout prévu et on a mis en place un mécanisme externe de bypass automatique (au niveau DNS) qui renvoie directement les internautes sur les sites d’origine. Certes, dans ces cas, on n’optimise plus les sites mais au moins le trafic n’est pas interrompu ! Avec ça, on est proche des 100% de dispo.

On peut ajouter qu’on est très transparent avec ça, qu’on fait des communications en cas d’incident, qu’on a une page de status, etc …
  

Q : Quels conseils tu pourrais donner aux ecommerçants qui te lisent ?

R : La performance Web ça devrait dans leurs top priorités. Qui irait aujourd’hui acheter sur un site qui met trop longtemps à charger ? Je rencontre tellement de gens qui me disent « si ça répond pas, je zappe ». Et sur mobile c’est encore pire. Acheter sur mobile aujourd’hui, c’est un sacerdoce …
Mais finalement, un ecommerçant, il doit faire attention à tout : les prix, le catalogue, la logistique, l’acquisition, etc …. Et je ne crois pas qu’un sujet soit plus prioritaire que d’autre. Au moins dans notre cas, on rend la webperf accessible à tous en un clic !
Franchement, les ecommerçants, je leur tire mon chapeau, faut avoir du courage pour faire tourner une boutique aujourd’hui. En 2000, quand on a commencé avec RueDuCommerce, c’était bien plus facile ! Pas de retargeting, d’emailings personnalisés, de searchandizing, d’AdWords, etc … Aujourd’hui, il faut être une star pour comprendre et maitriser tous ces domaines ! Heureusement que les ressources ne manquent pas pour s’informer.

Dernier conseil : passez sur notre stand au prochain salon ecommerce à Paris, on aura une surprise pour vous 😉

  

Q : [Mode anecdotes ON] Peux-tu nous citer les demandes ou les questions les plus farfelues que tu aies reçues ? [Mode anecdotes OFF]

R : Quand on a lancé notre portail, on a eu pas mal de connexions de sites étrangers et notamment des Indiens, Pakistanais, etc …
On a par exemple reçu un ticket au support d’un certain Bharat (Borat en Indien ? 😉 qui nous disait : « need hel to remove fastersize from my url »
On a aussi eu un client qui nous a pourri (en anglais) parce que son site était lent depuis qu’il avait branché Fasterize. Bon, après un petit check, son site n’était pas branché.

 

Voici une petite sélection de 8 sites qui vous aideront à tester votre boutique en ligne :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

40360d92b8b6de164850f491116d08d0fffffffffff