Le squatting de marque avec Google Adwords – Comment défendre sa marque.

Le squatting de marque avec Google Adwords – Comment défendre sa marque.

4.84 votes

Sujet ô combien épineux, défendre sa marque est important surtout quand elle commence à être connue et devient une cible pour les concurrents.

La protection de sa marque est important, la première étape est bien sûr une protection via un dépôt à l’INPI, mais ceci ne vous garantit pas une protection totale contre des concurrents peu scrupuleux en particulier sur Google Adwords.

 

La politique de Google Adwords

Google a changé de politique il y a quelques années et a décidé d’aider les marques à se protéger. Il est donc possible pour une marque de faire valoir ses droits auprès de Google en cas d’utilisations abusives par un concurrent. L’idée de Google derrière cette protection est d’éviter toute confusion entre le site officiel de la marque et le site d’un concurrent ou d’un distributeur.

 

 il est tout à fait possible de « jouer » avec les outils de Google Adwords pour passer outre ces restrictions 

 

Cependant, il est tout à fait possible de « jouer » avec les outils de Google Adwords pour passer outre ces restrictions et publier des annonces en utilisant la marque d’un concurrent. Pour cela, il suffit de choisir une marque : coca-cola, par exemple, et d’acheter les erreurs de frappes en ouvrant l’annonce sur les requêtes larges (Ex : « caca-cola » ou « coco-cola » ). Dans ce cas si un internaute tape « caca-cola » ou « coco-cola » Google va alors corriger le texte et lui proposer le site de « coca-cola » en premier d’un point de vue du référencement naturel, mais surtout, il affichera l’annonce Adwords trompeuse en premier devant le site officiel de coca-cola vous permettant de capter un gros trafic.

 

Google n’autorise pas l’achat de ce type de mots-clefs (cf ici), car pour lui c’est l’intention de tromper qui compte. Pourtant dans la réalité il est possible d’acheter ce type de déclinaison (sur des marques moins connues que coca-cola) sans s’attirer les foudres de Google, car derrière toute la procédure de contestation disponible pour la marque il y a des humains qui jugent et estiment ou pas l’intention de l’annonceur « pirate ». Dans le cas de déclinaisons, il n’est pas toujours évident que Google Adwords aille dans votre sens.

 

Alors, comment se protéger ?

  

Première étape : faire valoir vos droits auprès de Google Adwords : ici et en utilisant cette adresse email : ads-trademarks-emea@google.com

Seconde étape : acheter votre marque et vos déclinaisons dans Google Adwords, il y a plein d’intérêts à le faire que vous trouverez ici.

Dernière étape : contacter un avocat et un huissier pour faire constater le délit, car en France la concurrence déloyale est interdite, donc l’utilisation d’une marque ou l’intention de l’utilisation d’une marque de façon frauduleuse ou trompeuse est interdit.

Au final : Défendez-vous !

  

Quelques liens utiles

  

Pour finir en beauté (date de la copie d’écran : le 9 avril 2014) :

Utilisation frauduleuse de la marque Matiz par volkswagen sur Adwords

Utilisation frauduleuse de la marque Matiz par volkswagen sur Adwords

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0b858fe8a7e1c7e651f066e92de7bd02tttttttttttttttttttttt