Le crowdfunding, l’intérêt par l’exemple : Skinjay

Le crowdfunding, l’intérêt par l’exemple : Skinjay

4.88 votes

Je vous propose de découvrir les intérêts et les dangers du « crowd funding » ou « finance participative » à travers le témoignage de Nicolas PASQUIER fondateur de Skinjay et de son utilisation de la plateforme de crowd funding indiegogo pour le lancement de son projet.

Bonjour Nicolas, peux-tu te présenter et nous faire découvrir Skinjay ?

Je suis un entrepreneur français de 39 ans. Après 20 années dans le web et le logiciel et deux entreprises, j’ai eu (sous la douche) une idée folle il y a un peu plus d’un an. Cette idée s’est transformé en plusieurs prototypes, puis en plusieurs brevets et aujourd’hui en une entreprise baptisée Skinjay et des produits dont je suis très fier car je pense que nous avons réussi à réaliser des produits à la fois simple à utiliser et beaux.

Tu as choisi le « crowdfunding » pour le lancement de Skinjay, quels sont les aspects positifs de ce choix ? Que cherches -tu à travers cette exposition marketing ?

Nous avons opté pour le crowd funding pour trois raisons: lancer notre projet, trouver des premiers clients et développer notre notoriété. L’avantage de ce type de plateforme est la motivation des clients qui deviennent de véritables avocats de vos produits. Leurs origines diverses vous offrent une couverture large dans un grand nombre de pays au travers des réseaux sociaux.

Et les négatifs ?

Ces plateformes sont certainement une grande source d’inspiration pour des grandes entreprises qui en manquent ;-). Il faut être prêt à développer et produire dans la foulée sous peine de voir des produits concurrents arriver sur le marché.

Pourquoi avoir choisi Indiegogo et pas Kickstarter, Ulule, Wiseed, Crowdcube, … ? Plus largement quels sont pour toi les points importants permettant de choisir la bonne plateforme ?

Kickstarter est réservé aux entreprises basées aux US et en Angleterre. Nous nous sommes renseigné pour créer une structure en Angleterre mais cela semble tout de même très « lourd » pour un simple tour de financement participatif. Cependant, la plateforme que nous avons retenu (Indiegogo) ne présente pas que des avantages: impossible de payer par carte bleue sur des projets en euros sauf à passer par Paypal qui offre un process indigne d’une telle plateforme, il n’est pas expliqué clairement que seul les projets en dollars peuvent profiter de ce service CB directement sur Indiegogo etc etc etc. En ce qui concerne les plateformes françaises, nous avons jugé l’audience trop limitée sachant que nous avons des ambitions internationales, un site web en 3 langues et bientôt 6 etc.

Pour l’instant le site Skinjay est des plus simples, que prévois-tu pour le futur ? Vas-tu continuer dans la voie du marketing de l’engagement ? Et si oui pourquoi ?

Le site Skinjay est en train d’être agrémenté d’un CMS et il y aura bientôt en haut de la page des liens vers des pages internes qui apporteront beaucoup plus d’information. Pour le futur, nous allons travailler à développer des solutions qui nous permettront de vendre nos produits en ligne en parallèle d’une distribution traditionnelle en magasin (sauf accord de distribution nous empêchant de le faire). Nous réfléchissons également à des formes d’engagement solidaire notamment auprès d’associations œuvrant pour préserver la planète et l’eau. Nous sommes en contacts avec plusieurs personnes à ce sujet et cela devrait aboutir d’ici quelques mois à un engagement fort de la société.

Skinjay n’existe pour l’instant que sur Internet, vas-tu devenir le Nespresso du futur et ouvrir des boutiques ? Si oui, as-tu choisi qui va prendre le rôle de Georges ?

Nous ne pensons pas ouvrir nos boutiques en propre dans un premier temps mais nous appuyer sur un réseau de distribution existant. Dans le futur, cela pourrait être une éventualité. Nous sommes en train de parler à notre « futur Georges » possible. Plus de news dans quelques mois 😉

Les conseils de Blackchili

L’utilisation d’une plateforme de finance participative peut-être un véritable accélérateur pour le lancement d’un projet et permet de toucher ses futurs clients tout en finançant son lancement.
Même si tout n’est pas rose, et que tout le monde ne réussit pas toujours son pari, c’est un outil formidable pour valider une idée tout en disposant des premiers clients et des premiers financements.
Je vous invite à venir découvrir la page indiegogo de Skinjay et à participer à cette formidable aventure.

 
 
Pour plus d’information 
Le site de Skinjay : http://www.skinjay.fr/
La page indiegogo de skinjay : http://www.indiegogo.com/projects/wellness-shower-capsules-capsules-de-soins-pour-la-douche
Finance participative : http://fr.wikipedia.org/wiki/Finance_participative
Crowd funding : http://en.wikipedia.org/wiki/Crowd_funding
Un annuaire des sites de crowd funding : http://www.alloprod.com/labels-participatifs/
 

5 Commentaires

  1. Belot says:

    Bonjour,
    Très interessé par votre produit , j’aimerai savoir si la distribution de votre produit novateur peut être commercialisé dans un premier temps par le canal du réseau marketing ?
    J’y trouverai pour ma part un réel intérêt commercial .
    Cordialement

    • Régis CHOURAQUI says:

      Bonjour Franck,

      Je comprends votre intérêt pour ce produit véritablement innovant, et je vous invite à contacter directement Nicolas PASQUIER depuis le site de Skinjay : http://www.skinjay.com/.

      Cordialement
      Régis

  2. CECCANTI says:

    Bonjour,
    Où acheter le skinjay (les capsules et l’adaptateur) ?

  3. Régis CHOURAQUI says:

    Le site dispose maintenant d’une boutique en ligne : http://boutique.skinjay.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

b6e64076a45746b01d16c080569c6d81!!!!!!!!!!!!!!!!!